Journée mobilité innovante -  LA SECURITE PAR ET POUR LES VEHICULES AUTONOMES  (Comment maitriser les risques en environnement incertain ?)

- 24 janvier 2017 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS et le pôle de compétitivité ViaMéca organisent le 24 janvier 2017 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée à la sécurité par et pour les véhicules autonomes, thème adressé par le LabEx IMobS3, avec l'objectif de mettre en avant les solutions que peut apporter la robotique dans le domaine de la mobilité.

Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

 

Lire la suite...

Journée mobilité innovante -  SOLUTIONS INTELLIGENTES POUR LES VEHICULES EN MILIEUX INCERTAINS (Milieux naturels, industriels, ou construction)

- 21 janvier 2016 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS et le pôle de compétitivité ViaMéca organisent le 3 novembre 2015 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée à la mobilité des véhicules et des machines au-delà du cadre routier, thème adressé par le LabEx IMobS3.


Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

Lire la suite...

Journée mobilité innovante -  SYSTEMES ET ROBOTS PERFORMANTS DANS L'INDUSTRIE DU FUTUR

- 3 novembre 2015 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS et le pôle de compétitivité ViaMéca organisent le 3 novembre 2015 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée aux  Systèmes et robots performants dans l'industrie du futur, thème adressé par le LabEx IMobS3.


Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

Lire la suite...

COMITE D'ORIENTATION SCIENTIFIQUE

- 23 juin 2015 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

 

Le Comité d'Orientation Scientifique du LabEx IMobS3 se réunira le 23 juin 2015 sur le Campus des Cézeaux.

Le COS d'IMobS3 réunira 4 experts scientifiques (1 par défi et 1 Président).

 


Lire la suite et télécharger le programme de la journée

 

Lire la suite...

Journée MOBILITE INNOVANTE - Sécurité des véhicules autonomes

- 22 janvier 2015 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS3, le pôle de compétitivité ViaMéca et la région Auvergne organisent le 22 janvier 2015 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée à la Mobilité Innovante, thème adressé par le LabEx IMobS3.


Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

Lire la suite...

Dépôt de système antireflet ZnO/ITO pour améliorer le rendement de conversion de cellule photovoltaïque

Description du sujet de thèse :

Le développement de la filière photovoltaïque est en permanence dirigée par une augmentation du rendement de conversion et une réduction des coûts de production. Si l’optimisation des propriétés électriques des couches absorbantes est au cœur de cette démarche, les propriétés optiques de l’ensemble de la structure sont également étudiées. Ainsi, l’absorbeur mais aussi toutes les autres couches du dispositif doivent permettre la capture d’un maximum de photon. Le développement de technologies en couches minces, 2ème et 3ème génération, utilisant des épaisseurs d’absorbeur plus faibles voit cet aspect devenir crucial. Actuellement, ce sont une simple couche antireflet, transparente et d’indice optique donné, et/ou une couche d’oxyde transparent conducteur, qui joue(nt) ce rôle. On retrouve principalement deux types de matériaux : les nitrures de silicium et leur dérivé, notamment associé à la filière de silicium en couches minces, et le ZnO, qui remplace progressivement l’ITO et se retrouve dans les filières CIGS ou les cellules organiques. Pour améliorer les propriétés de ces couches, beaucoup d’équipes explorent les potentialités de la nano-photonique. De bons résultats ont pu être démontrés mais au prix de l’utilisation de technologies coûteuses.

L’objectif de cette thèse est d’explorer d’autres voies d’amélioration en utilisant le procédé peu cher et maîtrisé industriellement qu’est la pulvérisation cathodique magnétron. Pour cela, nous nous proposons d’étudier le dépôt de système antireflet basé sur ZnO/ITO, deux matériaux déjà couramment utilisés dans le domaine du photovoltaïque et plus particulièrement sa nanostructuration et sa texturation. La thèse sera centrée sur une étude pluridisciplinaire allant de l’analyse du plasma aux propriétés optiques mais aussi électriques de ses systèmes, en passant par une connaissance fine des matériaux. Pour cela des techniques, aussi variées que la spectroscopie d’émission optique, la DRX, les spectroscopies Raman et Infrarouge, les microscopies MEB et AFM, l’ellipsométrie spectroscopique et les mesures par effet Hall, seront utilisées. De plus, afin de donner des orientations d’optimisation de ces systèmes antireflets le doctorant bénéficiera d’une collaboration avec une équipe de l’Institut Pascal, spécialisée dans la modélisation électromagnétique des nanostructures. Ces travaux de modélisation s’appuieront sur des codes déjà développés à l’Institut Pascal et permettront à la fois de mieux comprendre les propriétés optiques des structures réalisées et d’optimiser leurs performances.