Journée mobilité innovante -  LA SECURITE PAR ET POUR LES VEHICULES AUTONOMES  (Comment maitriser les risques en environnement incertain ?)

- 24 janvier 2017 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS et le pôle de compétitivité ViaMéca organisent le 24 janvier 2017 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée à la sécurité par et pour les véhicules autonomes, thème adressé par le LabEx IMobS3, avec l'objectif de mettre en avant les solutions que peut apporter la robotique dans le domaine de la mobilité.

Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

 

Lire la suite...

Journée mobilité innovante -  SOLUTIONS INTELLIGENTES POUR LES VEHICULES EN MILIEUX INCERTAINS (Milieux naturels, industriels, ou construction)

- 21 janvier 2016 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS et le pôle de compétitivité ViaMéca organisent le 3 novembre 2015 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée à la mobilité des véhicules et des machines au-delà du cadre routier, thème adressé par le LabEx IMobS3.


Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

Lire la suite...

Journée mobilité innovante -  SYSTEMES ET ROBOTS PERFORMANTS DANS L'INDUSTRIE DU FUTUR

- 3 novembre 2015 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS et le pôle de compétitivité ViaMéca organisent le 3 novembre 2015 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée aux  Systèmes et robots performants dans l'industrie du futur, thème adressé par le LabEx IMobS3.


Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

Lire la suite...

COMITE D'ORIENTATION SCIENTIFIQUE

- 23 juin 2015 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

 

Le Comité d'Orientation Scientifique du LabEx IMobS3 se réunira le 23 juin 2015 sur le Campus des Cézeaux.

Le COS d'IMobS3 réunira 4 experts scientifiques (1 par défi et 1 Président).

 


Lire la suite et télécharger le programme de la journée

 

Lire la suite...

Journée MOBILITE INNOVANTE - Sécurité des véhicules autonomes

- 22 janvier 2015 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS3, le pôle de compétitivité ViaMéca et la région Auvergne organisent le 22 janvier 2015 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée à la Mobilité Innovante, thème adressé par le LabEx IMobS3.


Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

Lire la suite...

Capteurs

Action Capteurs Chimiques : « Capteurs chimiques pour les bioprocédés »

Le défi 3 du LabEx IMobS3 concerne tout particulièrement la recherche de solutions innovantes à la fois pour la production de vecteurs énergétiques renouvelables par des bio-procédés ou des procédés bio-inspirés, ainsi que leur intégration dans des cycles de production associant de nombreuses opérations élémentaires et assurant le recyclage des éléments (notamment sans émission de CO2) et des électrons (balance redox). La production de vecteurs gazeux comme le méthane CH4 ou l’hydrogène H2 peut notamment s’envisager par fermentation sombre de déchets divers, principalement d’origine végétale et utilisant des consortia de micro-organismes dont certains sont identifiés et testés à l’Institut Pascal. L’acquisition de connaissances plus approfondies du fonctionnement des ces consortia en fermenteur d’une part, puis le pilotage des variables opératoires du réacteur dans une seconde étape nécessitent de développer des nouveaux capteurs sensibles et précis, dans des mélanges gazeux complexes. En particulier, la problématique du suivi en ligne des acides gras volatils qui sont produits en plus ou moins grandes quantités dans les procédés de fermentation et qui sont de véritables indicateurs métaboliques des cinétiques complexes ayant cours au sein des consortia est identifiée comme d’une importance considérable pour le développement de ces filières.

Le présent projet consiste donc en la conception d’une structure capteur chimique de type microsystèmes permettant la quantification sélective, en terme de vitesses obtenues par bilans gazeux, des espèces présentes au sein de la phase gazeuse d’un fermenteur produisant par exemple du méthane (ou de l’hydrogène). Les signaux issus de cette structure capteur permettront de « monitorer » en temps réel le fonctionnement du réacteur afin de l’optimiser en regard de la production de gaz méthane, mais aussi de renseigner sur la présence d’éventuels composés inopportuns dans le cycle biologique. La structure sensible, telle que nous l’envisageons, est totalement innovante dans l’application capteurs chimiques est constitue une avancée scientifique pertinente dans le cadre de la production optimisée de bio-énergie, sujet présentant un intérêt tout particulier dans le contexte politique actuel.