Journée mobilité innovante -  LA SECURITE PAR ET POUR LES VEHICULES AUTONOMES  (Comment maitriser les risques en environnement incertain ?)

- 24 janvier 2017 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS et le pôle de compétitivité ViaMéca organisent le 24 janvier 2017 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée à la sécurité par et pour les véhicules autonomes, thème adressé par le LabEx IMobS3, avec l'objectif de mettre en avant les solutions que peut apporter la robotique dans le domaine de la mobilité.

Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

 

Lire la suite...

Journée mobilité innovante -  SOLUTIONS INTELLIGENTES POUR LES VEHICULES EN MILIEUX INCERTAINS (Milieux naturels, industriels, ou construction)

- 21 janvier 2016 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS et le pôle de compétitivité ViaMéca organisent le 3 novembre 2015 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée à la mobilité des véhicules et des machines au-delà du cadre routier, thème adressé par le LabEx IMobS3.


Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

Lire la suite...

Journée mobilité innovante -  SYSTEMES ET ROBOTS PERFORMANTS DANS L'INDUSTRIE DU FUTUR

- 3 novembre 2015 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS et le pôle de compétitivité ViaMéca organisent le 3 novembre 2015 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée aux  Systèmes et robots performants dans l'industrie du futur, thème adressé par le LabEx IMobS3.


Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

Lire la suite...

COMITE D'ORIENTATION SCIENTIFIQUE

- 23 juin 2015 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

 

Le Comité d'Orientation Scientifique du LabEx IMobS3 se réunira le 23 juin 2015 sur le Campus des Cézeaux.

Le COS d'IMobS3 réunira 4 experts scientifiques (1 par défi et 1 Président).

 


Lire la suite et télécharger le programme de la journée

 

Lire la suite...

Journée MOBILITE INNOVANTE - Sécurité des véhicules autonomes

- 22 janvier 2015 - CLERMONT-FERRAND, FRANCE

Le Labex IMobS3, le pôle de compétitivité ViaMéca et la région Auvergne organisent le 22 janvier 2015 à Clermont-Ferrand, une journée dédiée à la Mobilité Innovante, thème adressé par le LabEx IMobS3.


Lire la suite pour télécharger le programme détaillé

 

Lire la suite...

OEM

Action OEM : « Utilisation des Ondes Electro-Magnétiques pour amplification de la production de biofuels »

 

Cette action se situe dans la gamme des effets « non thermiques » ou « athermiques » des ondes électromagnétiques (OEM) haute fréquence (HF) sur les microorganismes. Ceci est déterminé au départ par les limites d’exposition aux OEM au delà desquelles les effets observés sont dus à un échauffement du modèle biologique.

Nous proposons l’étude de l’effet des OEM-HF sur le comportement de microorganismes unicellulaires en croissance. Il s’agit de travailler dans des conditions contrôlées (ou au moins connues). L’objectif général est de comparer les effets des OEM-HF sur différentes souches afin de situer leur effet sur l’énergétique cellulaire, sur différents modèles bactériens et sur la possibilité d’amplifier la production de métabolites intéressants en tant que biofuels :

  • procaryote aérobie / anaérobie : Escherichia coli K12 ;
  • eucaryote aérobie / anaérobie : Saccharomyces cerevisiae ;
  • procaryote photosynthétique (cyanobactérie) : Arthrospira platensis ;
  • eucaryote photosynthétique : Chlamydomonas reinhardtii.

La logique scientifique est assez simple. Elle consiste à investiguer l’effet des OEM sur des modèles unicellulaires simples qui diffèrent entre eux sur le mode de conversion et/ou de production de l’énergie nécessaire au fonctionnement cellulaire. Comme des études précédentes ont montré qu’il y avait un effet des OEM sur le vivant, il est très probable que celui-ci soit lié à une perturbation des couplages énergétiques ce qui s’apparente à un stress oxydatif. Or il est connu que le stress oxydatif modifie très significativement la synthèse de métabolites réduits. Ceux-ci sont donc potentiellement oxydables en tant que carburants, l’exemple type étant l’éthanol. Donc perturber une culture de microorganismes par des OEM revient à maitriser un stress oxydatif et à déclencher une cascade métabolique conduisant à une surproduction de produits du métabolisme intéressants en tant que biocarburants.

Pour E. coli en conditions aérobie la membrane cytoplasmique est le siège des couplages énergétiques. Pour S. cerevisiae la membrane mitochondriale joue ce rôle. L’étude de l’effet des OEM sur des bactéries photosynthétiques est très peu reportée. Il est pourtant fondamental de pouvoir distinguer l’effet possible des OEM sur les thylakoïdes de l’effet sur la membrane plasmique ou les mitochondries. Sachant que le potentiel de membrane n’est absolument pas le même dans les deux cas, il est possible que les effets soient différents ce qui devrait fournir des pistes d’interprétation. C’est ce qui pourra être analysé sur une cyanobactérie très présente dans la nature : A. platensis (ou spiruline). Enfin, l’effet des OEM chez les eucaryotes photosynthétiques pourra être analysé sur C. reinhardtii.

Cette étape de l’étude devra être conduite dans des conditions d’irradiation et de contrôle des variables de la culture bien définies. Les croissances seront essentiellement suivies par l’augmentation de la densité optique, la mesure des vitesses de respiration et éventuellement à partir d’analyses protéomiques et métaboliques.